Appel de candidatures – Africa Web Festival à Abidjan – Côte d’Ivoire


 

 

LOJIQ – Les Offices jeunesse internationaux du Québec, en partenariat avec la Maison de l’Afrique à Montréal, souhaite permettre à des jeunes entrepreneurs québécois du secteur du numérique de participer à la 4e édition de l’Africa Web Festival (AWF), le plus grand rendez-vous des acteurs du numérique en Afrique de l’Ouest, qui se tiendra du 27 au 29 novembre 2017 à Abidjan (Côte d’Ivoire).

Cette initiative s’inscrit dans le cadre d’une réflexion d’un parcours francophone économique et numérique avec des partenaires québécois, wallons et ivoiriens. Les participants soutenus par LOJIQ se joindront à une délégation de 10 jeunes Français sélectionnés par la section française de l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ). Les participants retenus auront l’opportunité de soumettre leur proposition de communication en lien avec les thématiques de l’AWF 2017.

 L’appel de candidatures est disponible à l’adresse suivante :https://www.lojiq.org/participer/stages/stage/article/entrepreneurs-participez-au-africa-web-festival-le-plus-grand-rendez-vous-numerique-en-afrique-de-louest/

La date limite de réception des candidatures est le 21 septembre 2017.

 

Salimata Touré
Adjointe aux programmes – Entrepreneuriat
LOJIQ – Les Offices jeunesse internationaux du Québec
934, Ste-Catherine Est
Montréal (Québec) H2L 2E9
514.864.6031 ou sans frais 1 800 465-4255
Télécopieur: 514-873-0067

 

 

Une première chronique


Cher(ère)s ami(e)s de la Maison de l’Afrique et visiteurs de notre site, merci d’être là pour nous accompagner dans notre Mission de faire se découvrir nos deux continents.

Il y a plus de huit ans, il était difficile pour moi d’imaginer la portée de ce rêve devenu réalité en ouvrant notre lieu de rencontres, d’expositions, de conférences, et d’activités de toute nature favorisant les contacts et le partage. Nous avons toujours plein d’ambitions et de rêves.

Après la création du premier web festival francophone en Afrique il y a quatre ans, nous nous apprêtons à lancer la maison d’édition MADM qui ouvrira ses pages aux canadiens et québécois, auteur(e)s de toutes origines qui ont été inspiré(e)s de l’Afrique dans leurs œuvres ou qui veulent partager des expériences vécues marquantes, personnelles et professionnelles, sur le continent de nos origines.

En plus des sélections judicieuses de notre ami Kader, nous vous invitons à lire nos chroniques (Mariam SY DIAWARA et Yvan ASSELIN).

Mariam SY DIAWARA