Casser le mythe du « boubou africain »


Pop up Beauty est le rendez-vous de la mode aux tendances afro. Pour cette deuxième présentation, l’événement, qui aura lieu demain au Loft Hôtel (334, terrasse Saint-Denis), propose défilés de mode, conférences, ateliers, brunch de réseautage et kiosques de vente où on pourra découvrir des marques et acheter vêtements, accessoires et bijoux.

« La mode afro est vibrante et colorée, mais aussi plus sobre. Il faut casser le mythe du boubou africain associé à la mode afro, car il y a de très beaux sacs en cuir, robes, jupes et bijoux aux inspirations africaines pour tous les styles de femmes, affirme Honorine Lombolou, fondatrice de Miss Kabi, qui organise l’événement. Les créateurs s’inspirent des coupes et des matières premières de la culture afro-caribéenne », poursuit-elle.

Honorine Lombolou explique qu’aux États-Unis, la mode afro est très présente et vivante, alors qu’à Montréal, elle reste encore très nichée dans la communauté.

Voir l’article source :

casser-le-mythe-du-boubou-africain

 

Forum Africa 2017: Des chefs d’État et des hommes d’affaires vont se réunir à Charm el-Cheikh


Plus de 1000 délégués seront attendus à ce Forum de trois jours pour discuter et collaborer sur le thème du commerce et des investissements africains
Le ministère égyptien des Investissements et de la Coopération internationale et l’Agence régionale des investissements du COMESA viennent d’annoncer la tenue du Forum Africa 2017 , un forum de haut niveau offrant aux participants une occasion inégalée de promouvoir le commerce et les investissements en Afrique.

Le Forum se déroulera sous le haut patronage de S.E. Abdel Fattah al-Sissi, Président de la République arabe d’Égypte, du 7 au 9 décembre 2017, à Charm el-Cheikh, en Égypte.

La conférence de trois jours réunira des délégations de haut niveau de dirigeants politiques et économiques d’Afrique et du monde, notamment des chefs d’État et des PDG les plus importants du continent.

Voir l’article source :

Forum Africa 2017

Présidents malades à votre santé excellences !


Nos dirigeants sont parfois souffrants. Quoi de plus humain ? Mais ne devraient-ils pas communiquer davantage et tirer les enseignements des effets de l’âge ? Les situations varient. Et se ressemblent pourtant…

Il est des nonagénaires qui feraient rêver plus d’un octogénaire épuisé après quelques heures d’avion. Surtout dans le microcosme de la politique où il faut toujours avoir l’air fringant.

Ce lundi, à Dakar, c’est un Abdoulaye Wade tout sourire qui débarquait ses 91 printemps en provenance de Paris, après cinq heures de vol et surtout plus de deux ans d’absence.

Côté tonus, pas de mauvaise surprise, l’ancien président étant d’ailleurs de retour pour conduire activement la liste nationale d’opposition Manko Wattu Sénégal aux élections du 30 juillet. À le voir surgir de son véhicule, on jurerait qu’il est partant pour la prochaine présidentielle…

Voir l’article source :

presidents-malades-a-sante-excellences

 

Les présidents africains, trop vieux… vraiment ?


Souvent jugés trop âgés pour diriger, les présidents africains ne le sont pourtant pas plus que leurs homologues internationaux. Le vrai problème ne serait-il pas plutôt leur longévité au pouvoir ?

En 1984, Ronald Reagan, candidat à un second mandat à 73 ans, déclarait : « Je ne ferai pas de l’âge un problème : je ne vais pas exploiter, à des fins politiques, la jeunesse et l’inexpérience de mon adversaire. » Le républicain retournait ainsi à son avantage ce qui, a priori, constituait un handicap. Et l’ancien acteur a été réélu.

Trente ans plus tard, les 69 ans de Hillary Clinton – qu’elle aura atteints lors de la présidentielle l’an prochain – agitent à nouveau les sphères intellectuelles. Peut-on gouverner, passé un certain âge ?

À chaque sondage effectué sur la question, la réponse varie selon les affinités politiques : les démocrates qui estimaient hier Reagan trop âgé bottent en touche quand il s’agit de juger aujourd’hui si le nombre de printemps de l’ex-sénatrice est un problème. Pragmatique, l’électeur.

Voir l’article source :

les-presidents-africains-trop-vieux-vraiment

 

«En Afrique il y aura bientôt plus d’étudiants en sciences qu’en Asie»


Chaque année, Cédric Villani, mathématicien aux allures de dandy donne des cours et des conférences dans plusieurs pays du continent et participe à des conseils scientifiques. Avec beaucoup d’optimisme.

Certains surdoués ont une araignée au plafond. Lui a pris l’habitude de la porter au revers de sa veste. Pour recevoir Jeune Afrique, Cédric Villani a choisi un spécimen en argent façonné par un artiste nigérien.

Star mondiale des mathématiques depuis qu’il a obtenu la médaille Fields en 2010, le chercheur doit une partie de sa notoriété à son allure de héros romantique, que l’on dirait sorti de l’imagination du réalisateur Tim Burton.

Lavallière nouée autour du cou, costume trois pièces, cheveux longs encadrant un visage émacié à la carnation pâle, le quadragénaire ne passe jamais inaperçu.

Au troisième étage de l’Institut Poincaré, qu’il dirige depuis 2009, Cédric Villani a fait de son bureau un cabinet de curiosités. Masque éléphant du Cameroun, statuette en bois et chéchia tunisienne donnent une couleur africaine à ce capharnaüm.

Voir l’article source :

cedric-villani-afrique-y-aura-bientot-plus-detudiants-sciences-quen-asie