Où les jeunes de 18-35 ans souhaitent-ils s’installer pour faire avancer leur carrière ?


États-Unis  (avant l’effet Trump…on verra bien)            18%

Canada                                                                                                  12%

Royaume-Uni                                                                                     10%

Le journal Le Devoir souligne que le Canada est le choix le plus populaire parmi les jeunes provenant de l’Afrique subsaharienne, devant les États-Unis et le Royaume-Uni.

Yvan Asselin

 

31,000 milléniaux de 186 pays ont répondu au sondage du Forum Économique Mondial. 81% des jeunes se disent prêts à quitter leur pays pour trouver un emploi ou progresser dans carrière.

Bonne nouvelle : Du chocolat made in Côte d’ivoire


Extrait du texte du journaliste Khadim Mbaye du site la Tribune Afrique

D’abord un rappel :
La première puissance économique ouest africaine est le premier producteur de cacao, avec 40% du marché mondial. Mais le pays d’Alassane Ouattara ne transforme qu’environ 5 % de ses fèves de cacao. Un mal aiguë et un véritable manque à gagner pour l’économie ivoirienne. Les recettes tirées des fèves sont trop maigres parce qu’elles ne sont pas transformées sur place faute d’industrie et de savoir-faire.
Et puis voici ce qui est en train de se produire :
Le mystère du chocolat ivoirien commence à fondre. Les producteurs de fèves ivoiriens veulent aussi devenir de grands transformateurs. Une entreprise locale, l’Entreprise coopérative de Yamoussoukro (ECOYA) a d’ailleurs lancé un projet en ce sens. Après deux ans de dur labeur, les premiers résultats de l’expérience sont encourageants.
ECOYA a présenté ce lundi 28 août ces premières tablettes de chocolat fabriquées en milieu rural près de Yamoussoukro, la capitale administrative du pays. Créée par le groupe de chocolatiers ivoiriens dénommé « Instant Chocolat », l’entreprise vise à transformer 10% de la récolte des planteurs de cacao organisés au sein d’une coopérative. D’une teneur de 75 % d’un cacao certifié, ce chocolat est destiné à la pâtisserie; un produit local moins cher que le chocolat importé, donc plus profitable aux producteurs locaux.
Yvan Asselin

Où se trouve le meilleur conteur africain ?


Selon les juges du volet culturel des Jeux de la Francophonie 2017 tenus à Abidjan,  il se trouverait au Congo Brazzaville.

Voici un extrait de la nouvelle rapportée par la journaliste Germaine Mapanga du journal Les Échos :

Triomphe pour Moussoki et son Conte du moustique aux Jeux de la Francophonie à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Le Congolais a remporté la médaille d’or dans la catégorie « conteur », devant les guinéens de la Compagnie Arc-en-ciel et la française Najoua Darwiche.

Moussoki avec son « Conte du moustique » a piqué la curiosité du jury et du public.

Ce drôle de farfadet venu du Congo pour raconter l’histoire de deux amoureux qui s’aiment puis s’entredéchirent, ne manque pas de rendre hommage à ses ainés quand on lui demande ce qui l’inspire.

Yvan Asselin

Un peu plus d’eau potable pour les déshérités de Ouaga


Extrait du site de la Banque Mondiale

Grâce au projet pilote de gestion déléguée de l’approvisionnement en eau des quartiers péri-urbains à Ouagadougou, 107 000 personnes parmi les déshérités vivant en milieu urbain dans des quartiers non structurés ont pu bénéficier d’un accès durable à de meilleurs services. Le projet a permis de réduire leurs dépenses mensuelles de 4 dollars à 2,8 dollars (pour recueillir de l’eau au niveau des bornes-fontaines) et à 3,5 dollars pour les branchements domestiques. Ce programme arrive à échéance cette année.

Globalement à Ouagadougou, l’accès à l’eau potable s’est sensiblement amélioré, de 54 % en 2001 à 90 % en 2016 (63 % de personnes étant desservies par des branchements domestiques et 27 % par des bornes-fontaines).

Yvan Asselin

Statistiques


  • À Montréal, on vit de plus en plus seul

Statistiques-Canada, ayant échappé de justesse au couperet de l’ancien gouvernement conservateur et ravivé sous les libéraux de Justin Trudeau, nous arrive avec des nouvelles statistiques fort intéressantes.

***

342,000 personnes vivent seules dans un logement ou un condo et moins de 260,000 se retrouvent à deux dans la même catégorie statistique du ménage privé.

Par choix ou par obligation dans le cas des gens seuls?  Tout dépend si on parle des personnes âgées en santé qui ne veulent pas se retrouver en foyer ou des jeunes de plus en plus nombreux gars et filles qui préfèrent partager des moments ensemble avant de fonder une famille et de cohabiter.

Notons que 33% des jeunes (20-34 ans) n’ont pas encore quitté le nid familial.  Ce pourcentage atteint 50% à Toronto.

  • Et on se marie moins chez les plus jeunes

Dans la grande région de Montréal, chez les 25 à 29 ans on retrouve 23 mille couples mariés et 35 mille couples en union libre.

Difficile de tirer des conclusions à long terme puisque chez les 30 à 34 ans la situation change.

51 mille personnes sont mariées et 36 mille partagent leur vie sous le mode de l’union libre.

  • Au Québec, on peut parler 150 langues différentes à la maison

Notes tirées du tableau du Journal de Montréal réalisé à partir des données de Statistiques-Canada :

Le tableau québécois des 10 principales langues maternelles:

Le français                             6,164,250

L’anglais                                     656,555

L’arabe                                         169,690

L’espagnol                                  145,635

L’italien                                        104,610

Les langues créoles               56,990

Le mandarin                              43,690

Le grec                                         38,640

Le portugais                              36,765

Le roumain                                 35,840

Arrivent en onzième place les langues algonquiennes avec 33,140 personnes.

  • Et les langues africaines?

Pas très loin derrière.  Dans la catégorie des langues nigéro-congolaises, on retrouve 28,360 personnes qui peuvent échanger dans ces langues maternelles à la maison.  Les langues berbères suivent (20,835)  … et puis les chiffres deviennent plus petits…

Langues couchitiques (Est de l’Afrique) 1,125

Tigregna (Érythrée) 385

Les langues nilo-sahariennes 345

Afrikaans 125

Un tableau impressionnant tout de même du Québec d’aujourd’hui.