Samedi le 1er avril 2014, 14h
Cinéma africain : Africa Paradis

Africa Paradis

Africa Paradis est un film franco-béninois réalisé par Sylvestre Amoussou, sorti en 2007. Dans un futur imaginaire, l’Afrique est entrée dans une ère de grande prospérité, tandis que l’Europe a sombré dans la misère et le sous-développement. Olivier, informaticien sans travail, est prêt à tout pour en trouver, vit avec Pauline, institutrice elle aussi au chômage. Vu leur situation déplorable en France ils décident de tenter leur chance en Afrique où ils immigrent clandestinement. À peine arrivés, ils sont arrêtés par la police des frontières et incarcérés dans une résidence de transit, en attendant d’être renvoyés en France. Olivier parvient seul à s’échapper. Il commence alors une vie de clandestin, jusqu’au jour où il récupère les papiers et endosse l’identité d’un blanc tué dans un accident de voiture. Entre-temps, Pauline accepte un poste de bonne dans une famille bourgeoise africaine.

Samedi le 1 mars 2014, 14h
Cinéma africain : Aya de Yopougon

Aya de Yopougon

Aya de YopougonAya de Yopougon est un long métrage d’animation français réalisé par Marguerite Abouet et Clément Oubrerie et sorti en 2013. Il est basé sur la bande dessinée du même nom. Le film se déroule à Yopougon, un quartier populaire d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, à la fin des années 1970, et suit la vie sentimentale et familiale d’un groupe d’adolescentes. Tandis qu’Aya se consacre essentiellement à ses études, ses amies Adjoua et Bintou pensent surtout à sortir le soir pour « gazer » (draguer) dans les « maquis » (les bars dansants), dans l’espoir de sortir avec un garçon malgré la surveillance de leurs familles qui redoutent les « génitos » (les séducteurs sans scrupules). Adjoua noue une relation avec un jeune homme, Moussa, le fils de Bonaventure Sissoko, l’un des hommes les plus riches du pays. Mais les choses se compliquent notablement lorsqu’elle se retrouve enceinte.

Aya de Yopougon

Samedi le 1 mars 2014, de 14h à 17h

Aya de Yopougon est un long métrage d’animation français réalisé par Marguerite Abouet et Clément Oubrerie et sorti en 2013. Il est basé sur la bande dessinée du même nom.

Le film se déroule à Yopougon, un quartier populaire d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, à la fin des années 1970, et suit la vie sentimentale et familiale d’un groupe d’adolescentes.

Tandis qu’Aya se consacre essentiellement à ses études, ses amies Adjoua et Bintou pensent surtout à sortir le soir pour « gazer » (draguer) dans les « maquis » (les bars dansants), dans l’espoir de sortir avec un garçon malgré la surveillance de leurs familles qui redoutent les « génitos » (les séducteurs sans scrupules). Adjoua noue une relation avec un jeune homme, Moussa, le fils de Bonaventure Sissoko, l’un des hommes les plus riches du pays. Mais les choses se compliquent notablement lorsqu’elle se retrouve enceinte.