26 OCTOBRE 2022 – CONFÉRENCE – La poésie Amoureuse Arabe

26 octobre 2022

Des sables du désert d’Arabie aux jardins d’Andalousie.

De 18:30 à 20:30

(Ouverture des portes à 18:00)

Évènement Gratuit

Le genre amoureux a occupé une place centrale dans la poésie arabe depuis ses origines jusqu’à nos jours. Poésie de l’amour courtois et de l’amour spirituel, le ghazal profane et sacré sera traité par la présentation de compositions poétiques depuis la période préislamique (5è siècle) jusqu’à la période de l’Andalousie musulmane (15è siècle).

LE CONFÉRENCIER : 

Dr Saadane Benbabaali

Saadane Benbabaali, né le 6 juin 1948 à Médéa (Algérie), est un écrivain, essayiste et traducteur (de langues arabe et française).
Agrégé d’arabe, docteur ES-Lettres, il a occupé le poste de maître de Conférences à l’Université Sorbonne Nouvelle (Paris) où il a enseigné la littérature classique arabe jusqu’en août 2016.
Conférencier international, il a donné de nombreux séminaires et a participé à des colloques sur la littérature arabe classique au Portugal, en Espagne, à Alger, Damas, Londres et Montréal.
Il a publié deux ouvrages sur la poésie chantée en Algérie :

  • La plume, la voix et le plectre, Alger, Barzakh, décembre 2008
  • Bahdjat al-Nufûs fî Bahâ’i Djannât al-Andalus (L’amour, la femme et les jardins dans la poésie andalouse), Alger, ANEP, 2010

Il a collaboré depuis les années 1980 avec l’Institut du Monde Arabe (Paris) à l’organisation de programmes culturels et musicaux autour de la littérature arabe et de la musique maghrébo-andalouse.

 

Une première chronique


Cher(ère)s ami(e)s de la Maison de l’Afrique et visiteurs de notre site, merci d’être là pour nous accompagner dans notre Mission de faire se découvrir nos deux continents.

Il y a plus de huit ans, il était difficile pour moi d’imaginer la portée de ce rêve devenu réalité en ouvrant notre lieu de rencontres, d’expositions, de conférences, et d’activités de toute nature favorisant les contacts et le partage. Nous avons toujours plein d’ambitions et de rêves.

Après la création du premier web festival francophone en Afrique il y a quatre ans, nous nous apprêtons à lancer la maison d’édition MADM qui ouvrira ses pages aux canadiens et québécois, auteur(e)s de toutes origines qui ont été inspiré(e)s de l’Afrique dans leurs œuvres ou qui veulent partager des expériences vécues marquantes, personnelles et professionnelles, sur le continent de nos origines.

En plus des sélections judicieuses de notre ami Kader, nous vous invitons à lire nos chroniques (Mariam SY DIAWARA et Yvan ASSELIN).

Mariam SY DIAWARA