Le SIRA 2019 à la Maison de l’Afrique Montréal


Vendredi 27 et samedi 28 septembre 2019 à la Maison de l’Afrique Montréal

Sous la thématique « Tisser des liens, bâtir des ponts : 10 ans de rencontres à la Maison de l’Afrique », la Maison de l’Afrique vous invite à un événement spécial.

VENDREDI 27 SEPTEMBRE : 17 h à 19 h 

Le vernissage de l’exposition « 10 ans de rencontres à la Maison de l’Afrique », sera un moment pour célébrer ces 10 ans, par des photos, des témoignages, et de la musique.

SAMEDI 28 SEPTEMBRE : 11 h à 18 h 

Tout au long de cette journée culturelle et familiale, des activités pour enfants et adultes seront organisés, et de la nourriture africaine sera disponible.

– 11 h à 12 h : Contes du chemin.  Ouvrez vos cœurs et vos oreilles : Yves Robitaille conteur vous fera voyager dans un univers de poésie, d’émotion et d’humour. Des contes de partout, qui nous rappellent qu’au-delà de leurs différences, les humains se ressemblent.

– 12 h à 13 h : Atelier dessin sur la thématique de l’exposition  » Les 10 ans de la Maison de l’Afrique ». Accompagnés par l’artiste Marianne Shaker, les enfants seront invités à découvrir l’exposition « Les 10 ans de la Maison de l’Afrique », à se l’approprier et à créer leur propre oeuvre!

– 13 h 30 à 14 h 15 : Contes africains. Pour les oreilles des enfants et de leurs parents ! Par Hamidou Savadogo, conteur, comédien, poète, et metteur en scène, originaire du Burkina Faso, descendant d’une famille de «guerriers-faiseurs-de-pluies»,

– 15 h à 15 h 45 : Le Wapikoni mobile (le cinéma des premières nations) à la Maison de l’Afrique. Les traditions africaines et celles des premières nations du Canada, ont beaucoup en commun, et partagent des défis similaires face au monde contemporain. La projection de cinq court-métrages permettra de partir à la découverte des réalités actuelles des communautés autochtones, et de tisser des liens avec les cultures africaines. Cette activité sera ponctuée de lectures d’auteurs autochtones.

– 16 h à 16 h 45 : Atelier de danse afro-colombienne. De manière dynamique, l’atelier de danse afro-colombienne « bodyBOUM » offre une immersion dans les rythmes traditionnels et contemporains de la culture colombienne qui est marquée par un fort héritage africain.

– 17 h à 18 h : De poésie, de rencontres et d’Afrique. Un moment de poésie, de rencontres et d’Afrique. Pour découvrir et partager des mots, entre différentes cultures et générations. Artistes présents : Matisse Makwanda, Yves Alavo, Kafrine Louisa, Moïse Mougnan…

—-

Depuis 10 ans, la Maison de l’Afrique est un lieu unique à Montréal et offre le meilleur de l’Afrique dans les arts, la culture et le voyage. La Maison de l’Afrique de l’Afrique est à la fois une maison de la culture et un trait d’union incontournable entre le Québec et l’Afrique. Fondée en 2009, cet espace propose, dans un esprit de partage, un lieu de découvertes et de créations innovantes africaines.

Kako Nubukpo revient avec « L’urgence africaine »


Il est bien silencieux ces derniers mois. Autrefois très prolifique sur l’actualité économique du continent et du monde, Prof Kako Nubukpo a décidé, à un moment donné, de se mettre à l’écart pour se consacrer à l’écriture. Et le résultat, c’est ce qu’on attend ce mercredi.

En effet, c’est ce mercredi 18 septembre 2019 que le nouveau livre de Kako Nubukpo sortira officiellement.

« L’urgence africaine, changeons le modèle de croissance », c’est le titre de l’ouvrage que les gens, surtout ceux qui aiment les analyses pointues de cet homme sur l’économie du continent et du monde, attendent de pieds fermes.

« Nombreux sont celles et ceux qui, dernièrement, se sont demandé à quoi était dû mon silence médiatique. En effet, ce dernier était dû à la préparation de mon dernier ouvrage… », déclare-t-il.

Kako Nubukpo est économiste, enseignant à l’Université de Lomé, ancien ministre togolais de la Prospective et de l’Evaluation des Politiques publiques.

Vidéo de présentation :

Achat :

Éditeur : odilejacob.catalogue/urgence-africaine

FNAC : Kako-Nubukpo-L-Urgence-africaine

AMAZON : LUrgence-africaine-Kako-NUBUKPO

Voir l’article source :

https://togotribune.com/news/kako-nubukpo-revient-avec-lurgence-africaine/

Appel de propositions: Programme d’action et de lutte contre le racisme


Bonjour,

Aujourd’hui, le ministère du Patrimoine canadien a lancé un appel de propositions pour le nouveau Programme d’action contre le racisme (PALR).

Le PARL racisme est l’un des principaux moyens par lesquels le gouvernement du Canada met en œuvre la Stratégie canadienne de lutte contre le racisme.

Le PARL vise à éliminer les obstacles à l’emploi, à la justice et à la participation sociale parmi les peuples autochtones, les communautés racisées et les minorités religieuses. Le Programme d’action et de lutte contre le racisme accordera une attention particulière aux projets qui aborderont la haine sur Internet et qui feront la promotion de la culture numérique.

Date limite pour faire une demande: Le Programme d’action et de lutte contre le racisme acceptera les demandes de financement jusqu’au 17 décembre 2019.

Pour plus d’information, veuillez visiter https://www.canada.ca/fr/patrimoine-canadien/services/financement/programme-action-lutte-contre-racisme.html.

Merci

L’anglais suit :

*************************************************************************************

Call for Proposals: Anti-Racism Action Program

Hello,

Today, the Department of Canadian Heritage launched a call for proposals for the new Anti-Racism Action Program (ARAP).

ARAP is one important means by which the Government of Canada implements Canada’s Anti-Racism Strategy.

ARAP is intended to help address barriers to employment, justice and social participation among Indigenous Peoples, racialized communities and religious minorities. The program will also prioritize investments in projects which target online hate and promote digital literacy.

Application Deadline: The Anti-Racism Action Program will accept applications until December 17, 2019.

For further information on ARAP, please visit https://www.canada.ca/en/canadian-heritage/services/funding/anti-racism-action-program.html.

Thank you

POP Montreal avec KOKOKO! et Jess Sah BI & Peter One


KOKOKO! est un collectif de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, une collision créative de différents artistes qui ont fusionné lors d’une fête de quartier. Il est composé d’inventeurs d’instruments de musique du quartier de Ngwaka, du producteur électronique de bruit Makara Bianko (alias le diable de Lingwala) et de ses danseurs sortant du quartier de Lingwala. Leurs rythmes rapides déformés et leurs sons électriques lo-fi spontanés fournissent la bande sonore chaotique des réalités dures et abondamment créatives de la ville.

https://www.facebook.com/events/1281345335349091/

Dans les années 1980, JESS SAH BI & PETER ONE d’Abidjan est devenu l’un des numéros les plus populaires non seulement en Côte d’Ivoire (Côte d’Ivoire), mais dans toute l’Afrique de l’Ouest. Il a fini par se performer avec un groupe complet devant un public d’un stade et dans l’ensemble du Bénin, du Burkina Faso et du Togo. Bien qu’ils aient été des artistes populaires à la radio et à la télévision depuis plusieurs années, le premier album, Our Garden Needs Its Flowers, enregistré et publié en 1985, a permis à Jess et Peter d’atteindre ce nouveau niveau de célébrité.

https://www.facebook.com/events/689551204849597/

 

Accélération commerciale et collaboration avec Radio Canada


Bonjour,

Je travaille dans un accélérateur d’entreprises numériques, culturelles et créatives, La Piscine, et nous venons de lancer un appel à entrepreneurs pour le programme d’accélération Le Petit Bassin (3ème édition) en partenariat avec Radio-Canada et la Caisse de la Culture Desjardins sur le sujet Nouvelles communautés.

Si parmi vos projets créatifs et culturels, ou ceux que vous avez reçus ou repérés auparavant auprès d’entreprises ou de jeunes créateurs issus de la diversité et souhaitant se joindre à l’aventure entrepreneuriale, il y en a qui traitent de l’inclusion des talents de la diversité ou de la médiation culturelle, vous pouvez appliquer ou leur transmettre les documents en pièce jointe (la date limite pour déposer le dossier 12 septembre).

Vous pouvez également nous les référer s’ils ont des questions.

Je suis également disponible pour discuter de cette opportunité ensemble. Si vous avez des questions, on peut prévoir un appel pour que je vous donne davantage de détails.

Au plaisir,

Léa GILLAIZEAU

Coordonnatrice Services Corporatifs – Corporate Services Coordinator

lea@lapiscine.co | (438) 521-5540

La Piscine | 409 rue Saint-Nicolas, #100, Montréal (Québec)

SITE INTERNET| FACEBOOK la Piscine | LINKEDIN la Piscine

Voir les détails :

APPEL A ENTREPRENEURS – Nouvelles communautés – FR

en anglais :

CALL FOR ENTREPRENEURS – New communities – ENG

Toni Morrison, Rosa Parks deux visions du combat de la Liberté


«Rosa Parks s’est assise pour que nous puissions nous lever. Paradoxalement, son emprisonnement ouvrit les portes de notre longue marche vers la liberté». Révérend Jesse Jackson, le 25 octobre 2005.

«C’est ça, l’esclavage. Quelque part au fond de toi, il y a cette personne libre dont je te parle. Trouve-la et laisse-la faire du bien dans le monde». Toni Morrison (Home)

Dans cette contribution, je veux présenter le combat de deux femmes noires : l’écrivaine Tony Morrison et la militante Rosa Parks, chacune à sa façon, pour l’émancipation des Noirs aux Etats-Unis.

Cette opportunité a été mise à profit suite au décès de la romancière américaine Toni Morrison le 5 août à l’âge de 88 ans, emportant avec elle des centaines d’autres belles histoires.

Le Prix Nobel de Littérature lui a été décerné.

Voir l’article source :

Toni Morrison, Rosa Parks deux visions du combat de la Liberté

Appels à candidature TOHU


Deux postes sont ouverts à la TOHU au sein de la programmation des arts du cirque :

  • Coordonnateur(trice) approche communautaire et participation citoyenne (contrat temps partiel – 5 mois). Mandat : sensibiliser et tisser des liens entre la communauté maghrébine de Montréal et la TOHU dans le cadre de la programmation d’une compagnie de cirque contemporain du Maroc.

Voir les détails du poste :

Coordonnateur Participation citoyenne

  • Stagiaire programmation et diffusion – focus Afrique (contrat temporaire – 6 mois – Stage rémunéré dans le cadre de la subvention Dém’Art)

Voir les détails du poste :

Stagiaire en programmation et diffusion

Décès de Toni Morisson : la voix de l’autre Amérique s’est tue


Toni Morrison est morte ce lundi à New York à l’âge de 88 ans. L’auteur de « Beloved » et de « Jazz », qui fut l’une des premières à raconter la condition noire aux États-Unis, avait obtenu le prix Nobel de littérature en 1993.

Son sourire et ses dreads d’argent laissaient penser qu’elle pouvait encore résister au temps pendant des années : elle en avait vu tant d’autres ! Mais le temps est un ennemi sournois. La romancière africaine-américaine Toni Morisson est morte à New York, le 5 août 2019. Elle avait 88 ans.

Née Chloe Ardelia Wofford à Lorain, dans l’Ohio, le 18 février 1931, la fille d’un homme qui se méfiait « de chaque mot et de chaque geste de tous les hommes blancs sur terre » et d’une femme beaucoup plus optimiste sur la question raciale, choisit elle-même son prénom à l’âge de 12 ans, quand elle décide d’embrasser la foi catholique.

Voir l’article source :

Décès de Toni Morisson : la voix de l’autre Amérique s’est tue

Renault le constructeur français va assembler des véhicules au Nigeria


Renault va produire et distribuer des véhicules au Nigeria grâce à une coopération avec un conglomérat local, a annoncé jeudi le constructeur automobile dans un communiqué.

Deux modèles à bas coûts, la berline Logan et le SUV (4×4 de loisir) Duster « seront assemblés dans une usine existante » du groupe nigérian Coscharis à Lagos « à partir d’octobre 2019 », a indiqué le constructeur français.

Voir l’article source :

Renault: le constructeur français va assembler des véhicules au Nigeria

Mémoire de la TCRI – consultation sur les niveaux d’immigration


Aux membres de la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes

Vous trouverez ci-joint le mémoire de la TCRI en vue de la consultation sur les niveaux d’immigration. Nous vous encourageons à le diffuser largement dès maintenant. Nous attendons une réponse de la Commission pour savoir si la TCRI sera invitée à comparaitre. Les auditions sont prévues à partir du 12 août.    

Nous vous invitons par ailleurs à envoyer un court message (lettre ou courriel) en appui au mémoire de la TCRI à la secrétaire de la Commission ce qui donnera plus de poids à nos recommandations, à l’attention de :

Commission des relations avec les citoyens

Secrétaire : Sabine Mekki
Édifice Pamphile-Le May
1035, rue des Parlementaires
3e étage, Bureau 3.15
Québec (Québec)  G1A 1A3
crc@assnat.qc.ca

Cordialement, Stephan

Stephan Reichhold – Directeur général

Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes (TCRI)

518, Beaubien Est, Montréal (Québec),  H2S 1S5,  Canada

reichhold@tcri.qc.ca

Tél. 514 2726060 poste 1

www.tcri.qc.ca

Télécharger le document :

TCRI Mémoire niveaux d’immigration 2020-2022 vf

Le Bénin veut faire du Port de Cotonou l’un des plus compétitifs de la région


Le Togo a fortement investi dans ses installations portuaires (+18,3% de chiffres d’affaires en 2018), et les géants ivoiriens et ghanéens gardent une place prépondérante dans le commerce maritime de la région.

Abidjan, en Côte d’Ivoire, et Tema, au Ghana, peuvent accueillir des navires plus gros car les bassins sont plus profonds et plus étendus (le plan d’eau à Abidjan est de 1.000 ha contre 80 à Cotonou), le coût de passage est moins élevé et les délais plus rapides.

Toutefois, le port de Cotonou a multiplié les efforts pour se débarrasser de sa mauvaise image et de ses délais d’attente interminables.

Le Bénin veut faire du Port de Cotonou l’un des plus compétitifs de la région

Dette : les gouverneurs des banques centrales africaines s’inquiètent


Une rencontre de haut niveau s’est tenue hier, mardi 30 juillet à Kigali, au Rwanda, pour discuter de la situation inquiétante de l’endettement du continent africain.

Les gouverneurs des banques centrales africaines se sont réunis pour s’entretenir sur les moyens de contenir le niveau de la dette souveraine de l’Afrique à un niveau acceptable, sans que cela n’entrave le financement des programmes de développement du continent africain.

Voir l’article source :

Dette: les gouverneurs des banques centrales africaines s’inquiètent

La nouvelle compagnie nationale Air Sénégal ouvre son capital


La compagnie nationale Air Sénégal a saisi la banque d’affaire française Lazard pour l’aider à ouvrir son capital. Une stratégie mise en place par le nouveau pavillon national sénégalais qui va densifier son réseau en Afrique de l’ouest et centrale pour mieux satisfaire la demande.

Air Sénégal, la nouvelle compagnie aérienne nationale sénégalaise, veut augmenter ses ressources financières pour poursuivre son développement.

A ce titre, elle vient de mandater la banque d’affaires française, Lazard, pour augmenter son capital dans le but d’étoffer sa flotte et ainsi concurrencer Ethiopian Airlines dans la sous-région ouest-africaine.

Voir l’article source :

La nouvelle compagnie nationale Air Sénégal ouvre son capital

Nigeria : 2 milliards de dollars pour un réseau de métro léger


Le gouvernement fédéral du Nigeria a annoncé son intention de construire un deuxième réseau de métro léger de 2 milliards dollars dans l’Etat de Lagos, afin d’alléger le réseau routier national qui connait une forte congestion.

Pour réaliser ce projet dénommé « Red Line », le Nigeria prévoit de faire appel aux investisseurs locaux et internationaux, rapporte samedi la presse locale.

Ce projet s’étendra sur 31 km allant d’Agbado à Marina, avec une extension de 6 km connectant Oshodi à l’aéroport international de Lagos, souligne la même source, notant qu’il sera doté de 9 stations le long de son parcours.

Le Nigeria envisage également cinq autres lignes à Lagos dans les années à venir, à savoir Green Line (26 km, Marina-Lekki Airport), Yellow line ( 34 km, Otta-Ido), Purple line (60 km, Redemption Camp-Ojo), Orange Line (42 km, Redemption Camp-Marina) et Brown Line ( 12 Km, Mile 12-Marina).

Source :

Nigeria 2 milliards de dollars pour un réseau de métro léger

Mauritius leaks : des multinationales qui siphonnent le fisc sénégalais à partir de Maurice


Des multinationales basées au Sénégal ont, pendant des années, profité de la convention de non double-imposition avec l’île Maurice, pour échapper à la fiscalité sénégalaise.

L’enquête menée par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) a permis de mettre la main sur 200.000 documents du cabinet d’avocats Conyers Dill & Pearman, qui révèle un vaste scandale d’optimisation fiscale qui a causé du tort à plusieurs pays africains, dont le Sénégal.

Le Sénégal a mis fin, au début de ce mois de juillet 2019, à la convention de non double-imposition qui le liait à l’île Maurice.
Voir l’article source :

Des multinationales qui siphonnent le fisc sénégalais à partir de Maurice

 

 

 

Pourquoi l’Afrique anglophone se porte mieux que sa sœur francophone


Au moment où les pays de la Comesa, majoritairement anglophones, expérimentaient une croissance moyenne supérieure à 7%, les francophones de la zone franc peinaient à enregistrer une croissance de 5%. Les anciennes colonies françaises ont un sérieux retard sur leurs sœurs d’expression anglaise.

C’est un débat qui peut soulever des passions, mais les faits sont têtus et les chiffres plus éloquents que les analyses. Il suffit de jeter un œil sur l’indice de développement humain (IDH), pour s’en convaincre. Parmi les dix pays ayant le meilleur IDH du continent, seul le Gabon est un francophone d’Afrique subsaharienne avec 0,68, occupant la huitième place. Le pays d’Ali Bongo est devancé notamment par Maurice (0,78), Les Seychelles (0,77) et le Botswana (0,70), mais aussi par des pays d’Afrique du Nord, l’Algérie, la Libye, la Tunisie.

Voir l’article source :

Pourquoi l’Afrique anglophone se porte mieux que sa sœur francophone

En 2020 l’Eco sera la monnaie unique des 15 pays de la CEDEAO


Au terme d’une réunion ministérielle de l’organisation régionale de la Communauté économiques de États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), il a été convenu qu’une monnaie unique pour cette région doit voir le jour en 2020. Cette futur monnaie a déjà un nom, et pourrait s’appeler Eco. Explications.

En 2020, les pays de la CEDEAO auront une monnaie unique. Au cours de la réunion ministérielle de l’organisation régionale, qui s’est tenue à Abidjan, hier, mardi 18 juin, la question du nom de la future monnaie a été abordée. L’Eco pourrait ainsi remplacer le Franc CFA.

Le ministre ivoirien de l’Economie et des Finances, Adama Koné, a annoncé en conférence de presse, qu’à l’issue des échanges, un consensus s’est dégagé sur la dénomination Eco comme monnaie unique de la CEDEAO ».

Voir l’article source :

En 2020 l’Eco sera la monnaie unique des 15 pays de la CEDEAO

Le Kenya inaugure le plus grand parc éolien d’Afrique


Le président kényan Uhuru Kenyatta a inauguré vendredi le plus grand parc éolien d’Afrique, 365 éoliennes situées dans une zone semi-désertique du nord du Kenya et qui produisent plus de 15% des besoins en électricité du pays.

Construit dans une vallée aux paysages lunaires sur la rive est du lac Turkana, et dans un corridor naturel considéré comme un des endroits les plus venteux au monde, ce projet de 680 millions de dollars (600 millions d’euros) représente le plus grand investissement privé de l’histoire du Kenya.

Voir l’article source :

Le Kenya inaugure le plus grand parc éolien d’Afrique

 

Avis de décès


La Maison de l’Afrique Montréal et l’Africa Web Festival offrent leurs condoléances à leur collaborateur, François Bugingo, ainsi qu’à sa famille, suite au décès de son père, Kalimantoke Bugingo, survenu le 4 juillet, et dont les funérailles ont eu lieu le 13 juillet à Ottawa.

Que son âme repose en paix.

 

Union africaine : les enjeux du sommet de Niamey


Les chefs d’État des pays membres de l’Union africaine se réunissent dimanche et lundi à Niamey pour un sommet principalement consacré à la Zone de libre-échange continentale (Zlec).

Ce sommet est en grande partie consacré à la mise en œuvre de l’accord portant sur la création de la Zone de libre‑échange continentale (Zlec).

Relancé par Alpha Condé, ce vieux projet est l’un des étendards de l’agenda 2063 de l’Union africaine. Il était en discussion depuis 2012 et vise à créer un marché commun de 1,2 milliard d’habitants, dont le PIB cumulé avoisinerait 2 500 milliards de dollars.

Voir l’article source :

Union africaine : les enjeux du sommet de Niamey

 

De l’urgence de protéger les données personnelles des Africains


Depuis l’entrée en vigueur dans l’Union européenne du Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD), le monde semble être divisé entre les états qui protègent la vie privée de leurs citoyens et… les autres. Les pays africains se situent plutôt dans cette seconde catégorie.

Une incongruité : le continent aiguise les appétits de multinationales du numérique, qui veulent globaliser leurs services dans l’hémisphère Sud. Le moment est opportun pour imposer à ces entreprises le respect des données des utilisateurs. Le développement du cyberespace africain s’est accompagné d’une d’inflation de lois réprimant la cybercriminalité – sans que la matière première de cette économie, à savoir les données personnelles, n’en soit pour autant moins vulnérable. Si de nombreux textes condamnent l’introduction frauduleuse dans les systèmes d’information ou l’utilisation illégale de données informatiques, seuls 23 états sur 55 ont adopté des mesures juridiques relatives à la protection des données personnelles. Mais une loi, sans la force nécessaire à son application, est insignifiante : sur ces 23 pays, 9 à peine se sont dotés d’une autorité chargée de faire respecter les textes.

Voir l’article source :

De l’urgence de protéger les données personnelles des Africains

Gafam : l’Afrique face aux géants du Web


Protection des données personnelles, souveraineté numérique, fiscalité, lutte contre les fake news… Quelles stratégies le continent doit-il mettre en place pour encadrer l’offensive des Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft, etc. ?

Du Cap à Dakar et de Nairobi à Lagos en passant par Accra, jamais les incubateurs de start-up financés par les géants américains de l’Internet n’avaient autant essaimé sur le continent.

Voir l’article source :

Gafam : l’Afrique face aux géants du Web

Sénégal: des réserves de gaz estimées à plus de 910 milliards de m3


Le Sénégal dispose de réserves en gaz naturel qui le placent parmi les premiers du continent africain. Les réserves découvertes à ce jour classent le pays au 5e rang africain et au 27e rang mondial.

Le Sénégal va rejoindre le cercle des producteurs et exportateurs de gaz naturel à partir de 2021. Une situation qui suscite moult interrogations sur les réserves réelles du pays et l’impact de cette nouvelle richesse pour le pays de la Téranga.

Voir l’article source :

Sénégal: des réserves de gaz estimées à plus de 910 milliards de m3

CEDEAO: les chefs d’Etat pour la mise en œuvre rapide du visa unique


La monnaie unique n’a pas été le seul sujet traité par les dirigeants de la CEDEAO lors de la 55e session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement des pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO).

Ainsi, les chefs d’Etat de la région ont aussi demandé, dans le cadre des recommandations de cette session, l’accélération de la mise en place de l’Ecovisa, un visa unique de type Schengen permettant à son détenteur de circuler librement dans l’espace sous régional ouest-africain.

Voir l’article source :

CEDEAO: les chefs d’Etat pour la mise en œuvre rapide du visa unique

Pourquoi cette ruée des compagnies aériennes africaines vers les Amériques?


La ruée des compagnies aériennes africaines vers les Etats-Unis, le Canada et l’Amérique Latine se poursuit. Il ne se passe pas un mois sans qu’une compagnie du continent n’annonce l’ouverture d’une nouvelle ligne entre le continent africain et les Amériques. Si pour certaines compagnies, il s’agit de renforcer leur présence sur cet important marché, pour d’autres, il s’agit d’ouvrir de nouvelles destinations aériennes pour capter une partie de ce trafic Amérique-Afrique largement dominé encore par les compagnies aériennes européennes.

A travers ces vols transatlantiques, les compagnies aériennes, notamment Royal Air Maroc (RAM), Ethiopian Airlines, South Africain airlines, Kenyan Airways, EgyptAir, Cabo Verde Airlines, …, comptent attirer des passagers africains qui transitent jusqu’à présent majoritairement par les hubs d’Europe et du Moyen-Orient.

Voir l’article source :

Pourquoi cette ruée des compagnies aériennes africaines vers les Amériques

Délégation canadienne en Afrique de l’Ouest


 

Belle reconnaissance de la gouverneure générale du Canada, Julie Payette à Mariam SY DIAWARA, fondatrice de la Maison de l’Afrique Mandingo à Montréal.

Elle a eu l’honneur  de faire  partie de la délégation canadienne  en tournée en Afrique de l’Ouest, en  octobre 2018.

Une tournée de raffermissement des liens entre le Canada, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Nigeria.

La Maison de l’Afrique Mandingo à Montréal est  un espace de promotion de la culture africaine en Amérique du nord.  En son sein, PACTE (Passerelle-Afrique-Canada-Transactions et Échanges) s’occupe d’intermédiation entre l’Afrique et le Canada.

Bien intégrées auprès des institutions et des entreprises, ses équipes facilitent les relations d’affaires  entre les deux rives de l’Atlantique.

 

Dakar futur hub de l’Afrique numérique ?


L’année 2018 a été une année pivot pour les startups de la tech en Afrique : elles ont levé 1 milliard de dollars en equity, la majorité de cette somme étant allouée au trio de tête : Kenya, Nigeria et Afrique du Sud. Dans le top 10, un seul pays francophone émerge, avec 22 millions de dollars au compteur : le Sénégal.

Le pays veut devenir le hub de l’économie numérique en Afrique de l’Ouest, et s’en donne les moyens. Tandis que les incubateurs et accélérateurs fleurissent à Dakar, la capitale, des investisseurs déploient des initiatives pour repérer les startups les plus prometteuses, avec un objectif : créer 35 000 emplois dans les nouvelles technologies d’ici 2025. Pourquoi et comment le Sénégal est-il en train de devenir une capitale tech ?

Voir l’article source :

elles font bouger l’Afrique numérique

Voir la vidéo :

Elles font bouger l’Afrique numérique

Monnaie unique de la Cedeao : vers une banque centrale de type fédéral et un régime de change flexible


La future banque centrale de la monnaie unique de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao), prévue en 2020, devrait être basée sur un modèle fédéral, et le régime de change de la future devise commune devrait être flexible.

Les chefs d’État de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) se pencheront le 29 juin à Abuja sur l’agenda de la monnaie unique de la zone, en épluchant les différents aspects du rapport du comité interministériel des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales. Lors de la réunion tenue les 17 et 18 juin à Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire, les ministres et gouverneurs des banques centrales ont tracé les jalons de la nouvelle monnaie unique, dont l’entrée en vigueur est prévue pour l’an prochain.

Voir l’article source :

Monnaie unique de la Cedeao : vers une banque centrale de type fédéral et un régime de change flexible

Camp d’été gratuit en leadership interculturel : Montréal à notre image


Montréal à notre image est une initiative financée par la Ville de Montréal qui vise à former de jeunes ambassadeurs du vivre-ensemble afin de leur fournir les connaissances et compétences leur permettant d’agir concrètement dans leurs divers milieux de vie pour promouvoir une société plus inclusive, solidaire et pacifique.

Il s’agit d’une occasion unique pour des jeunes de prendre part à un programme novateur de leadership interculturel axé sur la pratique et les expériences concrètes de rencontres interculturelles.

Le programme s’articule autour de trois volets complémentaires : le dialogue interculturel, le leadership et la participation citoyenne.

Il s’adresse aux jeunes de 12 à 17 ans habitant le territoire montréalais et se déroule en deux phases

  • Un camp d’été en leadership interculturel (8 au 19 juillet, excluant les fins de semaine) durant lequel les jeunes participeront à différents ateliers thématiques leur permettant de comprendre les enjeux du vivre-ensemble et de développer leur capacité d’action. Ils seront aussi amenés à aller à la découverte de la diversité montréalaise via des activités de rencontre avec différentes communautés.
  • À l’automne, les jeunes seront regroupés en équipes et jumelés à des mentors afin de mettre eux-mêmes sur pied des activités publiques favorisant la rencontre de l’autre. La préparation de ces activités impliquera de 3 à 4 rencontres réparties entre les mois d’août et novembre.

Étant donné le débat social en cours au Québec, il est important d’outiller les jeunes au dialogue interculturel, qui pourront tirer pleinement profit de cette opportunité qui leur est offerte. Voir le site internet d’Iciéla pour avoir toute l’information relative au programme ainsi que le formulaire de mise en candidature. De plus, des rencontres d’information auront lieu le 26 juin et le 4 juillet à 18h. Le lieu de la rencontre sera annoncé sous peu.

En ce qui concerne l’organisme, Iciéla contribue, depuis sa fondation en 2004, à bâtir une société composée de citoyens engagés qui co-construisent un vivre-ensemble inclusif, solidaire et pacifique, où chacun se retrouve et peut accomplir son plein potentiel, par une méthodologie pour former des leaders du dialogue interculturel qui transmettent le goût de la rencontre interculturelle aux jeunes et adultes de leur communauté.

Pour plus d’informations sur l’organisme www.iciela.org ou le programme www.montrealanotreimage.com

 Voir l’affiche  de présentation : Montréal à notre image 2019