Plantation du potager thématique ethnique et vente de plants


Cette année encore, Hamidou Horticulture et la Maison de l’Afrique s’associent pour aménager le jardin thématique!

Venez participer à la plantation, poser vos questions et acheter vos plants de légumes ethniques pour la maison!

Si vous ne connaissez pas encore la Maison de l’Afrique, attendez-vous à être séduits par l’art qui y est proposé!

Date : samedi 16 juin à 13h

Lieu : Maison de l’Afrique Montréal

6256 Avenue Henri Julien, Montréal H2S 2T8

(Métro Beaubien ou Rosemont)

 

 

RENCONTRES D’INFORMATION – CALQ ET LOJIQ – à la Maison de l’Afrique les 22 et 23 mai 2018


DAM offre ce mois-ci deux ateliers d’information dans le cadre d’un partenariat avec le Conseil des Arts et Lettres du Québec (CALQ) et Les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ).

L’objectif de cette initiative est d’offrir des renseignements approfondis sur leurs programmes de subvention existants pour les créateurs culturels dans ces disciplines suivantes, soit MUSIQUE et CHANSON, ainsi qu’ARTS VISUELS et MÉTIERS D’ART. Il s’agit d’une opportunité pour les artistes issus de la dite diversité de se renseigner et d’avancer leurs demandes de subventions.

Cette évènement sera accueilli par la Maison de l’Afrique Montréal, partenaire en évènementiel de DAM.

Nous vous attendons nombreux le 22 et 23 mai à 13h !

Voir tous les détails :

RENCONTRES D’INFORMATION – CALQ LOJIQ DAM MAISON DE L’AFRIQUE MONTRÉAL DAM

 

Retrouvailles annuelles de SUCO le 7 juin 2018 à 18h à la Maison de l’Afrique


L’organisme de coopération internationale. SUCO, organise ses retrouvailles annuelles le 7 juin prochain dès 18h à la Maison de l’Afrique.

Cette année, ce sera également l’occasion d’assister au vernissage de l’exposition féministe multi-sensorielle Diakhassé, présentée dans le cadre du Rallye Expos de Vues d’Afrique.

( L’exposition est à la Maison de l’Afrique du 1er juin au 30 juin 2018 )

Quoi de mieux que d’utiliser l’art comme moyen d’expression pour aborder la solidarité internationale?  Diakhassé est une exposition qui porte un regard croisé sur la situation actuelle des femmes africaines et met en lumière les perceptions de femmes d’ici et d’ailleurs, engagées pour l’égalité. À travers leurs pinceaux et leurs plumes, les artistes et collaboratrices de la soirée vous invitent à la découverte de thématiques qui leur tiennent à cœur dont notamment la place des femmes dans l’économie solidaire et leur adaptation face aux effets néfastes des changements climatiques.

Peinture, lecture de textes, danse et autres performances artistiques sont au rendez-vous. Des bouchées aux saveurs africaines seront également servies au cours de la soirée.

Restez à l’affût ! Suivez l’événement sur Facebook 

Les artistes et collaboratrices de la soirée !

« Féministes, tant qu’il le faudra ! »

Diakhassé fait écho au thème de la Journée internationale des femmes de cette année ainsi qu’aux luttes et revendications des femmes d’ici et d’ailleurs. La question de l’égalité entre les femmes et les hommes est transversale dans l’approche de SUCO et ses activités.

La participation à l’événement est gratuite mais les places sont limitées…Réservez votre place dès maintenant : https://bit.ly/2vbNypB

L’Afrique Numérique: de l’Opportunité à l’Action |Founder Lounge


Voir les photos et vidéos prises lors de ce évènement :

https://www.dropbox.com/sh/dqeeas3mv15a91g/

Voir également l’article de Baba-Idriss Fofana  dans Avant-première :

quebec-afrique-vers-la-creation-de-ponts-entrepreneurials-autour-du-numerique

__________________________________________________________________________

Montréal NewTech et Afrique Numérique sont fiers de vous présenter une édition spéciale de Founder Lounge, « L’Afrique Numérique : de l’Opportunité à l’Action » en partenariat avec le Desjardins Lab le 5 avril 2018.

L’évènement se fera en deux temps : tout d’abord un Founder Lounge avec un entrepreneur africain à succès, avant de passer à un panel d’experts pour approfondir les opportunités, challenges, et actions à prendre pour développer des relations avec l’Afrique et saisir les opportunités de part et d’autre de l’Atlantique!

Date et heure

jeudi 5 avril 2018 à 17h 30

Endroit

Desjardins Lab, 175 Boulevard René-Lévesque Ouest, Montréal, QC H2X 3Y2

Plus de détails sur ces liens :

lafrique-numerique-de-lopportunite-a-laction-founder-lounge

facebook.com/events/1113190952155583

 

 

Dédicace du roman d’Yvan Asselin Le léopard n’aime pas les maladroits


Le jeudi 22 mars 2018 de 17 h à 20 h

à la Maison de l’Afrique Montréal

Ce livre est déjà disponible chez Renaud-Bray :

Le léopard n’aime pas les maladroits par ASSELIN, YVAN

Résumé

Ce roman nous transporte au coeur des croyances africaines et amérindiennes à la fin du dix-neuvième siècle. Pour sauver son peuple de la misère qui s’annonçait après la cession du Congo au roi des Belges Léopold II en 1885, le chef de la tribus des Mbotos envoie son fils au « pays des Blancs » découvrir les secrets de leurs richesses pour ensuite sauver son peuple de la misère qui l’attend. Caché dans la cale d’un navire en partance pour l’Europe, Auguste Mbuyi, héritier à quatorze ans des pouvoirs des sorciers du Léopard, se retrouve après de multiples péripéties en terre québécoise, à Tadoussac, dans un campement montagnais. Toute sa vie, malgré un destin hors du commun, il portera la culpabilité de son enracinement définitif au Québec. C’est son petit-fils, Victor, un enfant à la peau blanche, qui retournera dans les années 1980 au pays de ces ancêtres afin de racheter la faute de son aïeul. 

Voir l’article de Radio-Canada et  son entrevue avec Catherine Perrin :

Yvan Asselin, de patron à Radio-Canada à consultant en Afrique

 Maison de l’Afrique Montréal se lance dans la production et la diffusion de livres ou de documents mis en page. D’une pierre deux coups, le lancement des Éditions de la Maison de l’Afrique Mandingo (ou MdAM Éditions) s’est fait conjointement avec la dédicace du premier roman, Le léopard n’aime pas les maladroits, de Yvan Asselin, le jeudi 22 mars à Montréal.

Voir l’article source :

dedicace-le-leopard-naime-pas-les-maladroits-1er-roman-de-yvan-asselin-chez-mdam-editions

Pop Up Atelier Love U Édition Saint valentin à la Maison de l’Afrique le samedi 10 février de 14h à 18h30


Le Pop Up Atelier est une journée dédiée au craftswomanship.

À la beauté du travail fait doucement et avec intention; celle de bâtir avec ses mains ce qui est bon pour nous, pour les autres et ce monde qu’on partage. L’intention de créer pour soi et les autres… simplement par amour.

Le Pop Up Atelier est cette re-découverte de la tendresse de l’artisanat. L’attention et la lenteur du détail dans la création de produits qui soignent, énergisent et nourrissent.

Présentation :

https://www.facebook.com/events/128484501287674/

Programmation :

http://loveumvt.com/programmation/

Billets et tous les détails sur ce lien :

https://www.eventbrite.ca/e/billets-pop-up-atelier-st-valentin-41615694663

Conférence sur l’Égypte ancienne à la maison de l’Afrique le 13 février à 19 h


Le Chapitre de Montréal de la Société pour l’Étude de l’Égypte ancienne en collaboration avec la Maison d’Afrique Montréal ont le plaisir de vous inviter à la conférence intitulée
Une dynastie du néant? Parcours historiographique de la quête des origines du Royaume de Kouch
par Jessica Bouchard, doctorante en égyptologie, UQAM / Université de Münster
    La XXVe dynastie pharaonique, parfois appelée « éthiopienne », «nubienne», «africaine» ou «kouchite», surprend par sa nature traditionnellement égyptienne tout en étant décidément nubienne. Il peut sembler contradictoire que ces rois s’érigèrent en tant qu’héritiers légitimes du trône d’Égypte, protecteurs de la Ma’at et unificateurs d’un territoire fragmenté, faisant usage de l’écriture désormais classique du Moyen Égyptien et adoptant un style artistique archaïsant, tout en rendant hommage à leur identité nubienne par la représentation de caractéristiques physiques et de tenues d’apparat les plaçant en marge de l’archétype pharaonique. Cet enchevêtrement de référents culturels dans la production royale textuelle et iconographique, indiquant par ailleurs la richesse intellectuelle de cette dynastie, contribua sans aucun doute à la confusion entourant ses origines.
   Lors de notre présentation, nous analyserons comment les historiens, archéologues et chercheurs perçurent et présentèrent ces « Pharaons noirs » et l’émergence de leur pouvoir aux VIIIe-VIIe siècles av. J.-C. Des premiers égyptologues aux nubiologues de la fin du siècle dernier, l’explication des procédés complexes de formation étatique et de conquête politique fut fortement marquée par les théories colonialistes et postcoloniales, de telle sorte qu’il est désormais impossible d’adresser cette question sans prendre en compte les implications idéologiques qui sous-tendent son historiographie. Ce survol nous permettra en outre de comprendre comment la « race » ou « l’ethnicité » de ces rois vint à prendre une si grande place dans l’étude de la civilisation nubienne et de proposer des pistes quant aux causes de l’impasse dans laquelle se trouve désormais ce problème. Ainsi, nous espérons démontrer que les changements historiographiques concernant les origines du Royaume de Kouch dépendent tout autant de l’émancipation de « la question raciale » que de l’augmentation des sources disponibles.
DATE :
Mardi le 13 février 2018 à 19h
LIEU:
La Maison de l’Afrique Montréal, 6256 rue Henri-Julien à Montréal (2 rues à l’Ouest de St-Denis et à 7 minutes des stations de métro Beaubien ou Rosemont).
TARIF:
Gratuit pour les membres, 15.00$ pour les non-membres.
 DESCRIPTION DES ORGANISMES IMPLIQUÉS:
La Société pour l’Étude de l’Égypte Ancienne est sans but lucratif et a pour but de stimuler l’intérêt pour l’égyptologie auprès des étudiants, des professionnels et du grand public.
La Maison de l’Afrique Montréal est un lieu consacré à la mise en valeur de l’Afrique dans toutes ses facettes et dont les valeurs principales sont la convivialité, la créativité, le professionnalisme et le partage. Pour en savoir plus: http://www.maisondelafriquemontreal.com

Soirées-débats sur la racisation, les préjugés et l’appropriation culturelle


Réflexion en trois temps

Dans la foulée de ses activités de consultation, Diversité artistique Montréal (DAM) lance « Réflexion en trois temps », une série de trois rendez-vous participatifs et interactifs pour débattre des enjeux de racisation, de préjugés et d’appropriation culturelle dans le milieu des arts avec la communauté de DAM.

De nombreux termes circulent dans l’espace public pour nommer et décrire, avec une certaine confusion, les réalités des personnes qui sont tantôt dites « de la diversité », tantôt « racisées » ou « minorités visibles », ou encore « immigrantes ». Parallèlement à sa consultation indépendante sur le racisme systémique, DAM souhaite clarifier les termes du débat et donner la parole aux personnes issues du milieu.

Cette Réflexion en trois temps, ce sont des débats où l’on se réapproprie les termes qui fusent dans l’espace public. On questionne les définitions imposées, on arrime les définitions à nos réalités, on réfléchit ensemble sur le sens des termes, on nuance et on prend position.

Chaque soirée sera lancée par une activité brise-glace suivie d’une discussion avec le public qui sera alimentée par les réflexions d’un panel d’artistes et d’universitaires. Chacun des débats donnera lieu à une synthèse écrite qui permettra à DAM et à sa communauté de structurer ses actions.

DÉBAT #1 – IDENTITÉ ET RACISATION

*événement Coup de cœur du Mois de l’Histoire des Noirs*

Lundi 26 février – 5:00 PM à 7:00 PM à la Maison de l’Afrique

6256 Avenue Henri-Julien, Montréal, QC H2S 2T8

Entrée gratuite. prière de s’inscrire à l’adresse suivante :

https://www.eventbrite.ca/e/debat-1-identite-racisation-identity-racialization-tickets-42640808807

Pour entamer cette nouvelle édition, DAM vous invite à venir explorer les questions identitaires liées à la racisation en compagnie d’invité-e-s qui partageront leurs réflexions. Dans la mesure où le racisme n’est pas toujours visible au grand jour, qui est « racisé » ? Toute personne susceptible de vivre de la discrimination en raison de sa couleur de peau, de son nom, de son accent ou de sa religion?

Une personne est-elle racisée parce qu’elle s’auto-identifie comme telle? Ou l’est-elle parce qu’on lui assigne cette étiquette? Les personnes racisées sont-elles nécessairement des personnes issues des anciennes colonies et des pays dits du Sud? Si oui, quels types de hiérarchie s’opèrent entre les personnes racisées et le reste des personnes dites de la diversité?

Intervenant-e-s : Michael Farkas, Eddy Firmin, Zab Maboungou et Parker Mah

Modératrice : Dorothy Alexandre

DÉBAT #2 : APPROPRIATION CULTURELLE : LES LIMITES DE L’INSPIRATION

Date et lieu à confirmer

Quelques mois après le panel organisé par le MAI et COCo sur l’appropriation culturelle, DAM vous invite à poursuivre la réflexion sur les limites de l’inspiration quand il est question de cultures non blanches. Dans un contexte de mondialisation culturelle, de multiculturalisme canadien et d’interculturalisme québécois, la « diversité » comme vivre-ensemble souffre d’une inconscience aliénante qui invisibilise l’Autre, l’exclut et dénature sa culture.

À quel moment l’inspiration devient accaparement? À quel moment l’inspiration devient substitution et projection? À quel moment s’inspirer de l’Autre, c’est prendre sa place et en bénéficier à son détriment? À quel moment s’inspirer de l’Autre, c’est le faire disparaître et l’inscrire à tout jamais dans l’altérité?

DÉBAT #3 : RAPPORTS DE FORCE ET PRÉJUGÉS

Date et lieu à confirmer

Dans une volonté sincère d’établir le dialogue interculturel, il est d’usage de mettre de l’avant ce que nous avons en commun plutôt que ce qui nous différencie. Mais ce dialogue se fait parfois sans prendre en considération les rapports de force en jeu dans notre société. Par exemple, si dire que tout le monde a des préjugés est probablement vrai, ils n’ont certainement pas les mêmes conséquences. En effet, les préjugés à l’encontre de groupes sociaux déjà discriminés alimentent les discriminations à leur égard. Lors de ce dernier débat de la saison, un jeu interactif qui soulève les stéréotypes et les préjugés en vogue au Québec nous permettra de mettre en lumière le déséquilibre des rapports de force.

Soirée littéraire : Identité et interstices


Association Culturelle Passerelle, les mille et une soirées littéraires

Vendredi 10 novembre 2017 à 18h00

Rencontre / Débat
IDENTITÉ ET INTERSTICES
Maison de l’Afrique
6256, avenue Henri-Julien, Montréal, Québec, H2S 2T8

Métro Beaubien ou Rosemont

Avec :
-H.Nigel Thomas, auteur, entre autres, de  » Des vies cassées « , professeur retraité de littérature.

-Ouanessa Younsi, poète et médecin psychiatre, auteure entre autres de  » Soigner aimer » , et finaliste du Prix du gouverneur général en 2017

-Luis Zuniga, poète et conférencier, auteur, entre autres de « Ton accent, Luis »

À travers des auteurs montréalais, nés ici ou ailleurs, qu’ils soient de consonance africaine, méditerranéenne, nord-américaine ou asiatique, la mobilité et les voyages investissent les entrelacs de l’écrivain, éludent les cloisonnements, le repli et tracent de nouvelles voies. De ce fait, il importe de savoir à quel point la littérature reste l’un des moyens les plus efficaces de réfléchir sur l’identité des Hommes et sur le monde.

Atelier d’écriture – samedi 23 septembre 2017 à 14 h 30


Détails

Cet atelier d’écriture littéraire propose de vous initier à une démarche d’exploration de votre imaginaire par des jeux d’écriture débridés, dans le but de vous amuser et de passer un bon moment, ou encore de vous engager dans une pratique d’écriture régulière et fun. Venez découvrir, dans la bonne humeur, « vos » histoires, uniques comme vous !

Plus d’infos ici : http://www.imaneyitayo.com/fr/ecriture-debridee-ou-spontannee/

COMBIEN ?
30 $CAD, pour un atelier de 3h : le prix inclut les taxes et le thé à volonté.

Samedi 23 septembre à 14:30

6256 Avenue Henri Julien, Montréal H2S 2T8

Métro : Rosemont ou Beaubien

Informations sur les billets

www.imaneyitayo.com

Iman Eyitayo

Auteure de romans fantastiques / contemporain :

  1. Coeur de Flammes, T1 & T2
  2. L’Antichambre des Souvenirs