Le Maquis éphémère de la Maison de l’Afrique


Détails

Envie d’une expérience dépaysante ? Besoin de revivre les instants magiques d’un restaurant africain à ciel ouvert ? Rendez-vous au « MAQUIS éphémère » sur la nouvelle terrasse de la Maison de l’Afrique, tous les samedis à partir du 2 Septembre de 13h à 20h.

Au menu :
Attiéké, Alloco, poisson & poulet braisé, jus d’hibiscus (bissap) et bien plus encore.

Maison de l’Afrique  (514) 875-7710

6256 avenue Henri-Julien, Montréal – (Métro Rosemont ou Beaubien)

 

Conférence-débat « Peut-on parler du Franc CFA dans un débat scientifique, dépassionné » – Jeudi 17 août de 18h à 20h


S’inscrire sur ce lien :

conference-debat-peut-on-parler-du-franc-cfa-dans-un-debat-scientifique-depassionne



En Afrique, nous sommes habitués au F CFA, mais faut-il l’abandonner et sauter dans l’inconnu ?

Il s’agira d’élever le débat à un niveau scientifique et d’apporter les faits et preuves permettant de comprendre la réalité que retrace le FCFA.

Ceci permettra de savoir exactement pourquoi cette monnaie, à laquelle nous semblons tenir, ne peut pas nous conduire vers le développement.

De passage à Montréal, Lamine Keita a bien voulu partager son expérience avec le public de la Maison d’Afrique.

Biographie sommaire

Docteur en sciences économiques, Lamine Keita est diplômé de l’École nationale de statistique et d’administration économique ENSAE-CESD-Paris.

Il a été responsable du module « Économie du développement » dans cette école durant sept ans avant de retourner en 1994 en Afrique à partir du Sénégal.

Il y a travaillé au transfert sur le Continent de la formation statistique dispensée au CESD-Paris.

Après la sortie de la première promotion d’Ingénieur des Travaux Statistiques en 1997 de l’École Nationale d’Économie Appliquée (ENÉA) à Dakar, il est retourné dans son pays, le Mali.

Il y a travaillé dans le renforcement des capacités d’analyse de politiques publiques à la Présidence de la République puis à la Primature.

Enfin, en qualité de vérificateur, il a exercé au Bureau du Vérificateur Général avant de prendre sa retraite en 2015.

Depuis cette date, il se consacre entièrement à la recherche sur la mesure en économie en publiant en 2016 son troisième titre intitulé : « L’Économie Scientifique au secours de l’emploi » (L’Harmattan, 2016) et cette année, en juillet 2017, « L’Économie Scientifique au secours des droits humains » (Publibook, 2017).

Outre ces deux publications, il faut ajouter :

KEITA L., La Théorie économique du XXIème siècle – Le Concept de mesure en Économie, L’Harmattan, 2002.

KEITA L., Le fondement de la dynamique et de la croissance en économie, L’Harmattan, 2003.